Accueil > Cadre de vie > Environnement > Écologie urbaine

Écologie urbaine

Écologie urbaine

La commune de Vayres possède de nombreux espaces verts et sites naturels protégés dont la municipalité a la responsabilité (ZNIEFF, Natura 2000). Pour cette raison et pour s’intégrer aux nouvelles préoccupations nationales liées à l’environnement, elle a souhaité mettre en œuvre une gestion écologique et respectueuse de ses espaces verts afin que tous puissent en profiter tout en les préservant.

Après un bilan des pratiques sur les zones concernées, des solutions alternatives ont été progressivement mises en place avec l’aide des services techniques municipaux.

Parc de la mairie

Le Parc se compose de deux hectares plantés d’arbres dont certaines espèces remarquables d’origine américaine, d’un bassin de 2200 m2 alimenté par des sources proches se jetant dans le Gestas et d’une ile de 985 m2 qui permet la reproduction de certaines espèces animales (canard sauvage...).

Afin de préserver ces différentes richesses, la municipalité applique une « gestion différenciée » pour son entretien. Certaines zones ne sont donc pas systématiquement fauchées, pour ne pas détruire les écosystèmes qui y sont installés. La mise en place d’un arboretum et d’un parcours pédagogique permet d’informer les habitants sur la richesse de ce patrimoine végétal et d’en profiter pleinement.

Télécharger (PDF) La liste des arbres situés dans le parc de la mairie

Prairies communales

Séparées du parc de la mairie par le Gestas, les prairies communales forment un ensemble de presque 3 hectares classées « zones humides » par EPIDOR.
À ce titre, elles sont potentiellement très riches sur le plan de la biodiversité et extrêmement fragiles. Ce sont des milieux à préserver car menacés.
Afin de permettre aux prairies de se régénérer, la municipalité a décidé de ne les faucher qu’une fois par an.

Ports de Vayres et de Saint-Pardon de Vayres

Classées Natura 2000, ces zones abritent plusieurs espèces végétales protégées soit au niveau national (arrêtés ministériels du 20 juillet 1982), soit au niveau régional (arrêté ministériel du 31 Août 1995) : oenanthe de Foucaud, angélique des estuaires, sénéçon erratique.
En possession d’une végétation caractéristique à haute valeur patrimoniale la municipalité a décidé là aussi de ne faucher qu’en période automnale et d’éviter le piétinement afin de la préserver.

Gestion réfléchie des massifs, pelouses et jardinières municipales

De nouveaux usages ont été établis afin de fleurir davantage la commune sans pour autant accroitre de façon inconsidérée la charge de travail des jardiniers.

  • Les pelouses sont tondues plus haut afin d’être moins sensibles au rayonnement solaire et à la sècheresse.
  • Les arrosages automatiques sont moins fréquents et plus courts.
  • Les jardinières sont composées de plantes mellifères, vivaces, pérennes et résistantes à la sècheresse qui ne demanderont pas de renouvèlement* à chaque nouvelle saison et qui seront utiles à la biodiversité en attirant abeilles, bourdons et papillons.

* (réforme orthographique de 1990)

Utilisation d’un désherbeur thermique à flamme

Afin de diminuer l’épandage de désherbant chimique sur la commune. En effet, ces produits, selon les conditions climatiques, se retrouvent plus ou moins longtemps dans l’air au moment de l’épandage avant d’être entrainés dans le sol et les eaux souterraines.

La Commune de Vayres, compte tenu de sa proximité avec la Dordogne et le Gestas, doit être extrêmement vigilante quant à l’utilisation de ce genre de produit (la législation interdit l’épandage à moins de 5 m des points d’eau).

Suspension du fauchage systématique de la végétation des bas-côtés aux abord des routes.

Pour des raisons de sécurité, les banquettes (zones entre la route et le fossé) sont fauchés fréquemment. Cependant les talus en arrière de ces fossés ne sont entretenus que 2 fois par an à peu près. En laissant de multiples espèces végétales sauvages se développer (anthémis, coquelicots, millepertuis, onagre, lin, sénéçon, orchidées, etc.), la municipalité favorise la biodiversité et préserve le rôle de corridor écologique de ces zones naturelles

Ces démarches écologiques nécessitent plus d’attention mais participent à une politique raisonnée concernant la préservation de notre environnement.

Chemins de randonnées


Avec une délibération datant de juin 2004, La mairie a donné un avis favorable au plan départemental des chemins de randonnée et s’est engagé à en assurer la gestion et l’entretien.
Vous pouvez donc découvrir le territoire de la commune en marchant.
Les activités pédestres sont autorisées sous la responsabilité des marcheurs et des promeneurs. Les circuits traversant des sites naturels préservés et entretenus, des propriétés privées ou des lieux habités, il est important de les respecter.

Consulter la carte des chemins de randonnées

info portfolio








Calendrier des manifestations

janvier 2021 :

Rien pour ce mois

décembre 2020 | février 2021

> Rechercher un évènement

Vidéos

> Voir toutes les vidéos

Nouveaux arrivants

Nouveaux arrivants